¡Explora estas ideas y más!

LAS CABEZAS DE STEPHANIE  Autor: ROMAIN GARY Editó: Granica.

LAS CABEZAS DE STEPHANIE Autor: ROMAIN GARY Editó: Granica.

"On se parlait peu, on n'avait pas à se rassurer. J'étais avec elle tout le temps même quand je la quittais. Je me demandais comment j'avais pu vivre avant si longtemps sans la connaître, vivre dans l'ignorance. Dès que je la quittais elle grandissait à vue d'œil. Je marchais dans la rue et je souriais à tout le monde, tellement je la voyais partout…" - Romain Gary

"On se parlait peu, on n'avait pas à se rassurer. J'étais avec elle tout le temps même quand je la quittais. Je me demandais comment j'avais pu vivre avant si longtemps sans la connaître, vivre dans l'ignorance. Dès que je la quittais elle grandissait à vue d'œil. Je marchais dans la rue et je souriais à tout le monde, tellement je la voyais partout…" - Romain Gary

Romain Gary (author, diplomat) and his wife actress Jean Seberg. Gary won the Prix Concourt twice.

Romain Gary (author, diplomat) and his wife actress Jean Seberg. Gary won the Prix Concourt twice.

Romain Gary Et Jean Seberg

Romain Gary Et Jean Seberg

They thought I suffered from lack of exterior, when I suffered from excess of interiorRomain Gary

They thought I suffered from lack of exterior, when I suffered from excess of interiorRomain Gary

Tu es mon oxygène...

Tu es mon oxygène...

Quand les silences apparents sont les plus bavards .....On écoutes sans se lasser , et sans se laisser .....

Quand les silences apparents sont les plus bavards .....On écoutes sans se lasser , et sans se laisser .....

Je ne touche jamais ni à l’alcool, ni à la marijuana, ni au LSD, parce que je suis trop acoquiné avec moi-même pour pouvoir tolérer de me séparer d’une aussi agréable compagnie par le truchement de la boisson ou de la drogue. Mais je me soûle d’indignation. C’est ainsi d’ailleurs que l’on devient écrivain. Romain Gary

Je ne touche jamais ni à l’alcool, ni à la marijuana, ni au LSD, parce que je suis trop acoquiné avec moi-même pour pouvoir tolérer de me séparer d’une aussi agréable compagnie par le truchement de la boisson ou de la drogue. Mais je me soûle d’indignation. C’est ainsi d’ailleurs que l’on devient écrivain. Romain Gary

Romain Gary, La promesse de l'aube

Romain Gary, La promesse de l'aube

Une citation par jour

Une citation par jour

Pinterest
Buscar